Select Page

Vara, l’expérience spatiale exceptionnelle digne d’un labyrinthe

Vara, une contribution architecturale impressionnante réalisée par les architectes chiliens Sofia von Ellrichshausen et Maurizio Pezo, a vu le jour cette année à la Biennale d’architecture de Venise. L’œuvre consiste en dix cercles de taille différente entremêlés, accessibles aux visiteurs. Si la réalisation a si bien réussi, c’est en partie grâce aux murs extérieurs légers en plaques de ciment Knauf.

Entre le 28 mai et le 27 novembre 2016, la 15e exposition internationale d’architecture devient une nouvelle fois le théâtre et le lieu de rencontre des architectes du monde entier. La Biennale, un événement-phare en matière d’architecture, se déroule à Venise tous les deux ans. Cette année, 88 participants provenant de 37 pays y présentent leur œuvre. Le curateur de l’édition 2016 n’est autre qu’Alejandro Aravena. Le lauréat du Prix Pritzker 2016 est aussi le concepteur du projet Vara, un ensemble de 10 cercles de taille différente, réalisé par le bureau d’architecture chilien Pezo von Ellrichshausen. Le terme Vara est dérivé d’une ancienne unité de mesure du 19e siècle courante en Espagne et à Cuba. Un Vara correspond à une longueur de 0,836 m. Cette dimension est aussi à la base des différents rayons des 10 cercles.

Le projet Vara des deux architectes est une symbiose entre l’art et l’architecture. Les dix éléments circulaires s’entremêlent et s’entrecroisent de telle manière qu’ils forment une sorte de labyrinthe avec des impressions changeantes de vues de l’intérieur et de l’extérieur. Le jeu d’espaces différents, de surfaces concaves et convexes irrégulières ainsi que l’interaction des espaces qui s’ouvrent sur des niches de plus en plus sombres et étroites déterminent l’expérience spatiale fascinante de la construction.

En concertation avec les experts en constructions légères de Knauf, les architectes se sont décidés en faveur des constructions sèches résistantes aux intempéries. Un partenariat soutenu et un dialogue constant avec les architectes constituent un aspect essentiel de la philosophie de l’entreprise Knauf. Par le concept Build Beyond by Knauf introduit en 2013, Knauf s’est fixé comme objectif de créer une plateforme entre l’art et l’architecture qui fait la part belle à l’imagination et aux idées.

C’est également dans ce contexte que s’inscrit son engagement dans le projet Vara à la Biennale. Toutefois, lors de la mise en œuvre technique proprement dite, ce sont les avantages des constructions légères à la fois innovantes et performantes qui ont joué un rôle essentiel. Le faible poids et la rapidité d’exécution du système sec, la résistance aux intempéries ainsi que la possibilité de réaliser aisément des murs courbes étaient décisifs pour cette construction. Au total, plus de 400 profilés en acier Knauf CW ont été vissés sur une ossature en bois qui constitue la fondation. Cette structure a ensuite été habillée de plus de 1000 m² de plaques Aquapanel Cement Board Outdoor Knauf.

Les plaques ont été courbées sur place en fonction des différents rayons prescrits. La possibilité de pouvoir courber les plaques de ciment au plus petit rayon était un avantage non négligeable qui a permis de courber les éléments sans aucun problème jusqu’au rayon de 0,83 m de la pièce la plus petite. Lors de la dernière phase de travail, les joints ont été comblés et la surface recouverte d’une couche d’enduit de finition minéral compatible avec le système. Des passages relient les différents cercles entre eux, créant ainsi l’expérience spatiale exceptionnelle digne d’un labyrinthe.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. * champs obligatoires.

Archi / Pro

S’inscrire à la newsletter