Auto-déclarations

Afin de répondre à la demande croissante des professionnels du bâtiment en matière d'informations environnementales, les producteurs de matériaux de construction peuvent communiquer des données spécifiques à travers des déclarations environnementales. Ces dernières sont de trois types et sont régies par des normes internationales.

La norme ISO 14021 définit les déclarations de type II : les auto-déclarations

Ce type de communication est établi directement par les fabricants, ou par des groupements sectoriels, sous forme par exemple de textes, de chartes, de logos, ou de pictogrammes. Une auto-déclaration résulte d'une démarche volontaire mais les résultats ne sont pas vérifiés par un organisme externe. Néanmoins, en Belgique, le respect des règles énoncées dans la norme est rendu obligatoire par un arrêté royal datant du 22 mai 2014. A terme, notre objectif est de faire en sorte que ces arguments environnementaux s'imposent sur le marché et participent à la reconnaissance qualitative de nos produits

Notre firme dispose de deux catégories d'auto-déclarations :

Labels-fabricants internes

Ces déclarations permettent d'identifier clairement certains produits de notre gamme, et de les différencier par rapport à ceux de nos concurrents à travers la mise en avant de qualités ou de performances particulières. Les arguments avancés sont conformes à la norme qui régit les déclarations environnementales de type II.

En savoir plus

Rating data-sheets

Ces déclarations s'apparentent à des fiches techniques-produits dans lesquelles nous avons repris la plupart des informations à caractère environnemental dont un professionnel pourrait avoir besoin, notamment dans le cadre d'une procédure de certification de bâtiments. Elles apportent des réponses spécifiques à des questions spécifiques.

En savoir plus